The Mystery Joker / Le Blagueur Mystérieux

By: Julia Dunham

Mme. Beriault-Orr, a French and history teacher, has been receiving little slips of paper with french jokes on them since the second day of school by someone who has received the name “Mystery Joker.”

Mme. Bériault-Orr, une professeure de français et d’histoire, reçoit des petits bouts de papier en ayant des blagues en français depuis le deuxième jour d’école par quelqu’un qui a reçu le nom « le blagueur mystérieux. »

“I have no idea who it is,” Mme. Beriault said, “…but it’s probably a francophone because the jokes are in French.” 

« J’ai aucune idée de qui elle est, » Mme. Bériault a dit, « mais probablement quelqu’un qui est francophone, car les blagues sont en français. » 

There was one teacher at the start of the year who was given the jokes to pass to Mme. Beriault, but the responsibility was soon shared to many other teachers from different departments. 

Au commencement de l’année, il y avait une seule professeure avec les instructions de donner les bagues à Mme. Bériault, mais pendant que les semaines se passent, la responsabilité était donnée aux autres professeurs dans les études différentes. 

“[This teacher] was my joke deliverer, but when Mr. Carey (the school principal) gave me the joke, I realized this was a school-wide plan.” 

« [Cette professeure] était ma porte-blague, mais quand M. Carey (le directeur de l’école) m’a donné une blague, j’ai réalisé que c’était un plan pour l’école entière. » 

The mystery joker has used multiple teachers to deliver their jokes, some whom Mme. Beriault has said, “…[to have] never met before.” In her classroom, the French office, throughout the hallways, and even in the library, the teachers and admin know just where to go when a joke needs to be delivered.

Le blagueur mystérieux avait utilisé plusieurs personnes pour distribuer les blagues, telles que Mme. Bériault a dit, «…de n’avais jamais rencontré. » Dans sa classe, le bureau de français, à travers les corridors, et même dans la bibliothèque, les professeurs et les administrateurs savent où aller quand une blague doit être donnée. 

Mme. Beriault even went to Staples to buy a little container to hold her jokes and said, “The reality is I like the game, I don’t try too hard to figure it out. It’s more fun when it’s a mystery.”

Mme. Bériault est même allée à Staples pour acheter une petite boîte pour garder ses blagues et elle a dit, « En fait, j’aime le jeu, je n’essaye pas trop fort pour le résoudre. C’est plus amusant quand c’est un mystère. » 

The jokes have been spreading good vibes and “…are bringing some fun back to school.” 

Les blagues sont en train de donner de bonnes ambiances et « …elles rapportent d’amusant à l’école. »